Les thèmes

Les habitants et les professionnels ont défini collectivement 3 grandes thématiques qui constituent l'architecture globale du projet. Il s'agit de travailler sur les problématiques prioritaires au regard de l'amélioration du "Vivre Ensemble".

Cadre de vie

L’environnement et le cadre de vie constituent une priorité forte pour chacun d’entre nous. Ce groupe a pour ambition d’améliorer les relations de voisinage et répondre aux besoins du quartier par :

  • Des concertations d’habitants (débats)
  • Des animations de quartier (fête des voisins, apéritif, pique-niques, carnaval)...
  • Implication dans le renouvellement urbain (PRU 1 et NPRU2)
Expression artistique

Impulsé par les habitants du quartier, ce groupe a pour but de soutenir l’expression artistique des habitants et valoriser leur prise de parole par différents supports :

  • La photographie (expositions, atelier)...
  • La peinture (ateliers et expositions)...
  • La danse (flash mob)...
  • La musique (concerts)...

Des projets ponctuels peuvent être développés en dehors de ces thématiques afin de répondre à une demande ou à un besoin.

Info/com

Deuxième thématique du projet, l'information et la communication semblent être des axes essentiels pour améliorer la connaissance des ressources du quartier et par là-même permettre à chacun d'accéder facilement aux services disponibles. Une meilleure information et une optimisation de la communication doivent également faciliter les relations entre professionnels et habitants.

À partir du constat selon lequel habitants et professionnels connaissent mal les structures et les associations du quartier, deux objectifs ont été déterminés :

  • Mieux connaitre le rôle des professionnels (annuaire avec adresses et services proposés par les structures du quartier),
  • Améliorer la communication entre tous : habitants, institutions, associations, commerçants, etc.

Les premières réunions du projet "Mieux Vivre Ensemble" ont vu émerger un constat fort : celui de la méconnaissance des ressources du quartier, aussi bien à disposition des habitants que des professionnels.

Le sentiment selon lequel il y aurait peu de structures (sociales, associatives, culturelles, etc.), de commerces ou autres, peut être combattu par une meilleure information de l'existant.

Les halls d’immeubles

Le travail en pied d'immeuble, en partenariat avec des professionnels du quartier et avec les habitants, était un des axes majeurs du projet. Il s’appuyait sur des paroles d’habitants :

  • Des locataires jettent leurs ordures à même le hall d’immeuble,
  • Des jeunes montent leur scooter dans l’ascenseur,
  • Des individus squattent les halls jusqu’à très tard dans la nuit, notamment des drogués et des alcooliques,
  • Des groupes d’individus dans les halls d’immeuble créent un sentiment d’insécurité et des nuisances sonores,
  • Des individus ont des gros problèmes psy à la limite de la dangerosité.
  • À part la police, il n’y a aucun travailleur social, ni médiateur pour intervenir dans les halls d’immeubles,
  • Les locataires sont de plus en plus individualistes, moins solidaires et ont souvent peur des individus stationnant dans les halls d’immeubles,
  • Beaucoup de locataires n’osent pas appeler la police par peur des représailles.

Et même si ces phrases ne sont pas représentatives du sentiment de tous les habitants, elles expriment le malaise de certains habitants...

Cette thématique a pris fin en 2014 pour élargir notre champ d’action au « Cadre de vie ».

Cap Nord

Il n'existe pas aux Gibjoncs d'espace de rencontres citoyen. De fait, "Cap Nord" constitue le principal lieu de vie du quartier. Se croisent dans les allées du centre commercial les habitants qui vont faire leurs achats quotidiens, des travailleurs qui viennent déjeuner le midi et de nombreuses personnes qui, faute d'activité, demeurent en ces lieux ou tout simplement des hommes et des femmes qui s'y donnent rendez-vous pour boire un verre ou discuter.

La cohabitation entre toutes ces populations est parfois conflictuelle. Le centre commercial cristallise différentes problématiques du quartier et c'est pourquoi les acteurs du projet "Mieux Vivre Ensemble" ont souhaité porter une attention toute particulière à ce lieu
Cette thématique a pris fin en 2014 pour élargir notre champ d’action au « Cadre de vie ».
 
"Tout le monde parle des jeunes qui stagnent de longues heures aux entrées de Cap Nord créant un sentiment d'insécurité, sans vraiment les connaitre et pourquoi ils sont là."

C'est à partir de ce constat que des membres du projet ont souhaité intervenir sur le centre commercial des Gibjoncs. L'objectif est double :

  • Mieux connaître les personnes qui demeurent à Cap Nord,
  • Essayer de proposer une alternative à celles et ceux qui occupent les lieux.

Le groupe s’était penché sur l’organisation et la mise en place d’un local dans le centre commercial. Un travail lourd qui n’a, hélas pas aboutie pour des raisons de restructuration du lieu.

Cette thématique a pris fin en 2014 afin de laisser place à des projets artistiques sur lesquels les habitants voulaient travailler.